Le 3 décembre 2013 s'effectuait le retour de l'enfant au pays, François d'Estaing .
IMG_1857 IMG_1862 IMG_1872 IMG_1873 IMG_1874 IMG_1875 IMG_1877 IMG_1878 IMG_1881 IMG_1895 IMG_1898 IMG_1906 IMG_1913 jquery lightbox html contentby VisualLightBox.com v5.7

La repose de la statue sur son socle

Crédit photo D Jouanlanne

Depuis le 26 juin 2013 la statue de François d'Estaing avait quitté son socle pour les ateliers de la société VERMOREL afin d'être restaurée.
Cette longue absence s'explique par la complexité de l'intervention et la qualité du travail effectué .

Ci-dessous le détail  et les photos des  différentes étapes de cette opération transmises par la société VERMOREL .

L’intervention a été entièrement réalisé par le personnel de cette société .

  • La dépose de la statue et son transfert en nos ateliers de Salles la Source
  • Les prélèvements pour analyses des désordres et des causes de dégradations ainsi que des propriétés physico-chimiques de la pierre en vue du choix de la pierre de substitution pour la greffe
  • Un dégagement de la statue par nettoyage précautionneux, traitement biocide par produit agréé par le Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH) de Champs sur Marne
  • Consolidation des parties dégradées conservées, injections des fissures de la statue originale en pierre et de la tête refaite en béton de ciment microfissurée
  • Recalage de la tête en béton de ciment et blocage du scellement sur la statue
  • Modelage de reconstitution des volumes manquant sur le devant directement sur la statue, en complément en plâtre
  • Estampage de la partie restituée et tirage d’un modèle pour la greffe en pierre
  • Taille et sculpture de la greffe en pierre
  • Décaissé du volume de la greffe dans la statue originale et collage de la greffe
  • Raccord entre pierre de la greffe et pierre de la statue originale
  • Dessin en restitution et sculpture des détails de dentelle du rochet
  • Protection de l’ensemble par consolidant par produit agréé par le LRMH
  • Estampage de la tête (dont la durée de conservation semble faible au vue des microfissurations constatées) et tirages en plâtre conservatoires
  • Repose de la statue sur le socle, dont les assises ont été reposées de niveau pour restituer la verticalité de la statue

 

Statue rélisée en 1866 par le sculteur ruthénois François Mahous.

Nous lui donnons donc rendez-vous en 2160 pour un nouveau toilettage ;o)